EN | NL | FR
Forum temporairement à l'état d'archive

RL...dans le noir :(

Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets. Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

Auteur  Message 
Basilus West
Chat d'Ulthar
LD4all addict
54
Messages: 8021
Inscrit le: 19 Mar 2006
Venu le: 13 Déc 2014
RL: 169
Lieu: Toulouse, France
 
MessagePosté le: Lun 19 Avr, 2010  Répondre en citant

Je disais à Discan plus haut : "Vu le titre, je pensais que tu allais parler de WILD..." Se retrouver dans le noir est en effet un problème assez courant lorsqu'on fait des WILD.

back to top
Kuranes
Novice lucide
Novice lucide
28
Messages: 30
Inscrit le: 04 Nov 2009
Venu le: 29 Nov 2010
RL: Progression.
Lieu: Hélas, pas Celephais!
 
MessagePosté le: Mar 20 Avr, 2010  Répondre en citant

C'est vrai, la seule et première fois ou j'ai fait un wild a échouée à cause de ce "vide noir". Mais pas que, lors de mes premières prises de lucidité j'y avais droit également, avec l'incapacité de bouger en prime, et le fait de fermer les yeux en rêves me les faisait ouvrir pour de vrai. Le problème s'est résolu avec le temps. Peut-être est-ce un phénomène propre aux débutants dans ce cas là...

back to top
Basilus West
Chat d'Ulthar
LD4all addict
54
Messages: 8021
Inscrit le: 19 Mar 2006
Venu le: 13 Déc 2014
RL: 169
Lieu: Toulouse, France
 
MessagePosté le: Mar 20 Avr, 2010  Répondre en citant

Est-ce que depuis le temps, tu t'es mis à utiliser un "truc" pour régler le problème, Kuranes ? D'après certaines remarques d'Allan Cheyne sur les PS et états associés, j'ai l'impression que le problème vient d'autre chose (ce serait deux systèmes différents du cerveau qui gèreraient les états plutôt DILD et les états plutôt WILD, et le système vestibulaire-moteur qui gèrerait le WILD fonctionnerait surtout en aveugle). D'où le fait que je ne sois pas sûr que ce soit un problème de débutants, d'autant qu'on le retrouve chez des rêveurs avancés.

back to top
Covenante
Rêveur lucide Ni:1
Novice lucide
25
Messages: 42
Inscrit le: 29 Mar 2010
Venu le: 09 Juin 2011
RL: 5!
Lieu: Québec!
 
MessagePosté le: Mar 20 Avr, 2010  Répondre en citant

Ça ma fais ça dans tout mes rêve lucide (Je n'en ai fais que 4).

Je commence: Yay!
Je Continue mon objectif...
quelque seconde plus tard....noir(rêve disparut)
Faché, je force pour revenir mais j'ouvre mes yeux car rien ne sa passe....

(J'aurais peut-être du attendre que le RL revienne?)


back to top
Kuranes
Novice lucide
Novice lucide
28
Messages: 30
Inscrit le: 04 Nov 2009
Venu le: 29 Nov 2010
RL: Progression.
Lieu: Hélas, pas Celephais!
 
MessagePosté le: Mer 21 Avr, 2010  Répondre en citant

Basilus, non malheureusement, pas de d'astuces, la dernière fois que j'ai eu à faire face à cette situation, c'était après environ 2 minutes de mon premier vrai lucide,
un couloir qui "s'efface" pour devenir une masse grise, puis noire, impossible de frotter mes mains, alors je ferme les yeux et le ouvre à nouveau sur ma "vraie" chambre. Plus rien depuis..


back to top
DreamShadow
Nouveau membre
Nouveau membre
29
Messages: 8
Inscrit le: 26 Mai 2007
Venu le: 02 Sep 2018
RL: 6
Lieu: Vendée (85)
 
MessagePosté le: Mer 21 Avr, 2010  Répondre en citant

J'ai eu aussi ce problème cet après-midi durant ma sieste... RL puis le noir, j'ouvre les yeux ce qui m'a fait ouvrir les yeux IRL sadblauw

back to top
loiseau
Recherche la voie
Somniologue
36
Messages: 163
Inscrit le: 22 Avr 2010
Venu le: 27 Avr 2013
RL: 7/ 25 petits
Lieu: Près de l'océan
 
MessagePosté le: Jeu 22 Avr, 2010  Répondre en citant

Salut,

Je poste parce que j'ai un problème qui est sensiblement le même que Discan.

Comme je suis nouveau je fais ma brève présentation:
Petit, j'avais un cauchemar récurrent dans lequel une pieuvre géante apparaissait dans ma chambre pour me chatouiller (torturer serait certainement plus proche de la réalité) et bien sûr j'étais paralysé.
Vers 14/15 ans, j'ai eu des hallucinations hypnagogiques (3) d'un réalisme incroyable, au point que, à l'époque, j'ai cru que je venais d'avoir la preuve de l'existence des esprits. J'ai aussi expérimenté plusieurs paralysie du sommeil, qui m'ont traumatisé à l'époque car les hallucinations qui les accompagnaient étaient là aussi d'un réalisme total. Ce n'est que depuis 5 ans, après m'être renseigné sur l'existence de ces phénomènes, que j'en ai plus peur.


Aujourd'hui, je tente de provoquer des endormissements conscients pour avoir des rêves lucides. Bien sûr, c'est beaucoup plus dur que quand je ne les contrôlais pas et j'ai longtemps échoué mais, à ma grande satisfaction, j'y arrive beaucoup mieux depuis un mois maintenant et j'ai eu déjà une petite dizaine d'expériences de RL. Je ne peux exprimer ma joie !!

Ceci dit, j'en arrive à mon problème qui est le suivant:
Pour simplifier, je vais vous raconter mon dernier rêve de cette nuit qui est représentatif de mon problème et, je pense, de celui de Discan.

C’est en me couchant le soir que je fais ce genre d’expérience (c’est le meilleur moment pour moi), je me suis détendu – relaxé – concentré sur ma respiration – paralysie du sommeil – je sens mon corps onirique se détacher et me retrouve debout dans ma chambre. Bonne sortie donc…
Comme d’habitude, c’est noir autours de moi mais je m’y attendais. Comme je l’ai lu plusieurs fois, je patiente et je « touche le rêve » afin que celui si se solidifie. Mais rien n’y fait, il y a toujours l’obscurité. En plus, je suis beaucoup trop conscient de mon corps physique dans le lit. J’entends ma respiration, à la fois dans le lit et dans moi-même. A plusieurs reprises, j’ai senti que la paralysie s’estompait et que le rêve allait se finir. J’ai alors fait des poses dans ma respiration, ce qui a eu pour effet de renforcer la paralysie. Ce petit manège a duré comme ça plusieurs fois et l’obscurité perdurait.

Néanmoins je me souviens d’un moment de lumière, à deux reprises.
La première, alors que je faisais des poses dans ma respiration et que par conséquent je me sentais à moitié en onirique et à moitié dans mon lit. J’ai ouvert les yeux, tout en étant paralysé et j’ai eu la pensé suivante : « Je suis prêt à vous affronter, venez à moi », je parlais aux hallucinations. Au lieux des hallucinations, il se produisit un effet qui fût immédiat : Le rêve devint ponctuellement plus lumineux et plus substantiel. Néanmoins, l’obscurité revenait de façon incoercible.
L’instant d’après, autre moment de lumière : J’essayais de visualiser la maison de mon enfance (bonne technique pour voir en RL) et je me suis retrouvé sur un piano. Bien qu’il s’agissait du piano de la maison en question, tout était très trouble autours de moi et je ne voyais finalement que très peu. Assis sur le piano, pour empêcher un réveil précipité, j’ai attrapé ma jambe et j’ai fait quelques exercices de contorsion. La contorsion était très difficile et comme mon corps glissait dans tous les sens, je me suis dit qu’il me fallait un fauteuil. J’ai alors tendu le bras et en pensant très fort « fauteuil », j’ai tiré…un vase.. ! Mais l’effort de visualisation a très bien marché et ça a eu le mérite de me faire voir pendant un instant. Je pense que visualiser est une bonne méthode pour « voir » en RL. Ceci dit c’est très dur et, soit j’obtiens un vase à la place d’un fauteuil, soit je n’y arrive tout simplement pas.
Pour finir, et après je vous aurais décrit les trois choses qui me gênent pendant mes RL, mon corps est devenu incontrôlable. C’est le cas un peu tout le temps et je mets ça sur le fait que je suis débutant mais c’est devenu très gênant particulièrement pendant mon numéro de contorsion. Mes jambes se levaient d’elles même, m’entouraient, me gênaient beaucoup en somme. Et le plus troublant, c’est que l’instant d’après j’ai perdu le contrôle de façon très contraignante : j’étais en lévitation, dans le noir total avec les jambes qui faisaient n’importe quoi et un vase à la main (c’est cool le RL ).
J’ai alors senti une forte tension dans ma jambe gauche à un tel point que j’ai cru qu’elle allait se casser sous la pression. J’ai eu la présence d’esprit de pratiquer la respiration contrôlée pour me réveiller et c’est là que j’ai constaté que j’avais une douleur anormale au bras gauche. Je vous rassure ce n’était qu’un genre de courbature et c’est la première fois que ça me le fait, mais quand même, je ne pensais pas qu’un lien comme ça pouvait exister entre le rêve et le physique.

Ceci était le récit bien long (trop ?) de mes problèmes en RL. Ce sont des problèmes qui me préoccupent beaucoup (moi et d’autres) et j’aimerai vraiment avoir l’avis et l’aide de personnes expérimentées. J’ai d’ailleurs fait un effort particulier de précision pour que tout le monde comprenne au mieux de quoi je parle.

Pour ceux qui auraient la flemme de lire (trop tard eh banane, on est d’jà tout en bas !) j’ai résumé mes problèmes en quelques mots : L’obscurité, la perte de contrôle, sentir son corps physique trop présent, grande difficultés à visualiser, en résumant je peux dire sans rougir que c’est exactement comme si il y avait une force qui m’empêchait de faire ce qu’il faut pour progresser dans le rêve. Ah oui ! Sans oublier la douleur dans le bras au réveil.

Merci de m’avoir lu et à très bientôt je l’espère.


Loiseau


back to top
SRV
(SRV)
Dompteur de chimères
29
Messages: 2319
Inscrit le: 05 Mai 2007
Venu le: 17 Jan 2018
RL: 92
Lieu: Lyon
 
MessagePosté le: Jeu 22 Avr, 2010  Répondre en citant

loiseau a écrit:
L’obscurité, la perte de contrôle, sentir son corps physique trop présent, grande difficultés à visualiser, en résumant je peux dire sans rougir que c’est exactement comme si il y avait une force qui m’empêchait de faire ce qu’il faut pour progresser dans le rêve. Ah oui ! Sans oublier la douleur dans le bras au réveil.

Pour l'obscurité, je pense tout simplement que c'est dû au fait que le rêve n'a pas encore démarré. Là j'ai deux méthodes :
1) soit j'attends patiemment qu'un rêve se forme (la patience est une vertu),
2) soit je visualise une scène ou je me visualise dans une nouvelle scène (plus je m'éloigne de mon corps/lit, plus j'ai de chance d'entrer en rêve).
Il m'est aussi déjà arrivé de perdre le contrôle d'un ou plusieurs membres du corps. C'est amusant. Par exemple, pendant une PS sur le ventre, mes jambes ont voltigé en l'air (ce qui est impossible physiquement), comme si il n'y avait plus de gravité, mais seulement localisé sur les jambes.
J'ai remarqué, après de nombreuses PS, que plus le choc était important (quand je parle de choc, c'est un choc qui se passe dans le rêve dû à un cauchemar ou une situation complètement extraordinaire), moins la PS était contrôlable.
Ce qui me fait croire que la peur joue un très grand rôle.

Si tu es calme et posé pendant ta PS, tu peux tranquillement te visualiser dans une nouvelle scène.


back to top
Inis
Wild Island
LD4all addict
54
Messages: 4041
Inscrit le: 26 Oct 2008
Venu le: 10 Nov 2014
RL: 194
Lieu: Plein sud
 
MessagePosté le: Jeu 22 Avr, 2010  Répondre en citant

Bonjour loiseau et bienvenue sur le forum, smile
loiseau a écrit:
j’étais en lévitation, dans le noir total avec les jambes qui faisaient n’importe quoi et un vase à la main (c’est cool le RL ).

Oui, hein ? On vit pas ça tout les jours ! grin

loiseau a écrit:
Je vous rassure ce n’était qu’un genre de courbature et c’est la première fois que ça me le fait, mais quand même, je ne pensais pas qu’un lien comme ça pouvait exister entre le rêve et le physique.

C'est peut-être du au fait que tu étais très tendu par tes efforts pour t'immerger dans le rêve ?
Il m'est déjà arrivé d'avoir une douleur en RL qui est restée de façon résiduelle quelques secondes après le réveil (un robot m'appuyait sous la plante d'un pied ça s'invente pas^^), mais c'est resté un phénomène isolé. Je ne pense pas que tu doives t'inquiéter sur une seule expérience de ce type.

loiseau a écrit:
mes problèmes en quelques mots : L’obscurité, la perte de contrôle, sentir son corps physique trop présent, grande difficultés à visualiser

Je n'ai pas une grande expérience des PS mais je peux te répondre en me basant sur le WILD.
Tes trois premiers problèmes sont liés au mauvais ancrage du rêve. Tu n'es pas totalement immergé dans ton corps onirique, de ce fait tu ressens toujours le corps physique, les hallucinations cénesthésiques sont présentes et tu n'as pas encore la vision. Tu te trouves encore dans la phase de transition entre l'éveil et le rêve.

Pour t'ancrer dans le rêve il n'y a pas cinquante solutions, tu fais très bien d'utiliser les sensations tactiles et la visualisation. Je ne vois pas trop ce que tu pourrais faire d'autre, oui, te détendre aussi, bien sûr, et ne pas penser à ton corps physique, c'est-à-dire avoir une attitude confiante.

Pour tes difficultés de visualisation, est-ce qu'elles ne se présentent que dans ces conditions ou est-ce que tu as déjà des difficultés à l'état de veille ?
Si ce problème est propre à la situation, comme SRV, je dirais qu'il est possible qu'il soit simplement du au fait que tu es anxieux, trop dans l'inquiétude que ça rate peut-être.


back to top
Basilus West
Chat d'Ulthar
LD4all addict
54
Messages: 8021
Inscrit le: 19 Mar 2006
Venu le: 13 Déc 2014
RL: 169
Lieu: Toulouse, France
 
MessagePosté le: Ven 23 Avr, 2010  Répondre en citant

Je vais rajouter mon grain de sel aux très bons conseils de SRV et Inis. smile

Comme je l'ai dit plus haut, Allan Cheyne (le spécialiste de tout ce qui est PS, il a un site très complet mais malheureusement en anglais) émet l'hypothèse plus qu'intéressante que lors des PS ou WILD avec sensations de sortie du corps, c'est un système vestibulaire-moteur gérant les situations de danger et d'urgence qui est principalement actif dans le cerveau. Les conséquences en sont entre autres : l'angoisse, la sensation de présence d'un intrus, le noir (parce que ce système n'est pas relié au visuel), les hallucinations cénesthésiques (déformation du corps, vibrations, etc.) et bien sûr la sensation de paralysie. Plus, souvent, des forts bourdonnements parce que le vestibulaire (sens de l'équilibre) est associé à l'oreille moyenne et interne.

D'après des statistiques qu'il a faites, plus on rêve qu'on est proche de son lit, plus ces sensations sont accentuées - et vice-versa : le contexte devient plus lumineux au fur et à mesure qu'on s'en éloigne, il y a perte des sensations "corporelles" gênantes, l'angoisse diminue, etc.

Il m'est arrivé plusieurs fois dans ces circonstances que mon corps soit incontrôlable ou que j'aie de très grandes difficultés à me déplacer (je devais m'accrocher aux meubles ! lachtraan ). Plusieurs fois, j'ai été comme "téléguidé" à travers la maison où j'imaginais être mon lit (pour moi, dans la plupart des cas, c'est soit un lieu imaginaire, soit une des chambres chez mes parents) puis "déposé" à l'extérieur : à partir de ce moment, c'est comme si j'étais "débloqué" et je pouvais me déplacer librement dans un décor devenu diurne et très coloré.

Donc le conseil de SRV : "plus je m'éloigne de mon corps/lit, plus j'ai de chance d'entrer en rêve" est tout à fait justifié. Pour les douleurs qui persistent quelques secondes ou quelques minutes au réveil, ça m'est parfois arrivé. Je serais du même avis qu'Inis, il n'y a pas vraiment lieu de s'en soucier.


back to top
loiseau
Recherche la voie
Somniologue
36
Messages: 163
Inscrit le: 22 Avr 2010
Venu le: 27 Avr 2013
RL: 7/ 25 petits
Lieu: Près de l'océan
 
MessagePosté le: Ven 23 Avr, 2010  Répondre en citant

Merci à tout les deux pour vos réponses..

Inis, quand tu dis, un bonne visualisation à l'état de veille, c'est difficile de répondre. En effet c'est quoi une bonne visualisation? Très dur à dire vu qu'on ne connait jamais que la sienne. Personnellement, je trouve la mienne insuffisante ( je ne vois pas tout ce que j'aimerai, incontrollable, impossible d'être précis...)mais peut être suis je trop dur avec moi même. D'un autre côté, comme je l'ai mis dans ma description, je suis un artiste (et oui, la belle vie!) et par conséquent, j'ai toujours été doué pour retranscrire sur papier ce que j'ai à l'esprit..Alors, je ne sais pas. Peut être ai-je une bonne visualisation mais que je n'en suis pas satisfait!l'un dans l'autre...

Pour le reste, je suis d'accord avec vous, c'est effectivement ce qu'un rêveur m'avait déjà dit wink .. L'erreur que je fait réside surement dans le fait que je passe d'un seul coup d'un état très méditatif à un état très exité intèrieurement. Sensation de vitesse, il faut lutter pour garder l'état de conscience onirique, la peur de l'inconnu apparait souvent de façon totalement incoercible..C'est pourtant à ce moment qu'il faut être patient, observer calmement et laisser le rêve venir à soi. Je comprends maintenant que le travail de méditation doit continuer, voir même s'intensifier à ce moment précis. La prochaine fois, j'appliquerai tes conseils, SRV, tout en pratiquant la méditation, le lacher prise et en cultivant l'état de transe nécessaire à un WILD pendant le rêve.

Je suis désolé d'être un mauvais élève mais d'une part, j'en étais un à l'école alors ce n'est pas maintenant que ça va changer, et d'autre part il est extrèmement difficile de faire en rêve ce que l'on a décidé de faire ou d'être à l'état de veille, tout simplement parceque il y a deux niveaux distincts de conscience et que par conséquent, le moi éveillé est différent, pense différemment du moi onirique. kiekeboe Ainsi ce qui est normal, moral et planifié en état de veille, apparaitra différent à nous même en état de rêve. Je l'ai lu dans un texte très intéressant sur les RL, que vous trouverez ici :
http://florence.ghibellini.free.fr/revelucidea/RL1.ht ml
Je le conseil à tous les rêveurs..
A plus et bons rêves à tous !


back to top
loiseau
Recherche la voie
Somniologue
36
Messages: 163
Inscrit le: 22 Avr 2010
Venu le: 27 Avr 2013
RL: 7/ 25 petits
Lieu: Près de l'océan
 
MessagePosté le: Ven 23 Avr, 2010  Répondre en citant

Dsolé Basilus, j'écrivai mon message pendant que tu me répondais, alors je n'ai pas eu le temps de le lire, ce que je vais faire de ce pas ..

back to top
loiseau
Recherche la voie
Somniologue
36
Messages: 163
Inscrit le: 22 Avr 2010
Venu le: 27 Avr 2013
RL: 7/ 25 petits
Lieu: Près de l'océan
 
MessagePosté le: Ven 23 Avr, 2010  Répondre en citant

Citation:
D'après des statistiques qu'il a faites, plus on rêve qu'on est proche de son lit, plus ces sensations sont accentuées - et vice-versa : le contexte devient plus lumineux au fur et à mesure qu'on s'en éloigne, il y a perte des sensations "corporelles" gênantes, l'angoisse diminue, etc.


Je connais cette explication et c'est d'ailleurs vers ce bon conseil que je dirige mes RL. Cependant, aussi bon conseil qu'il soit, il m'est toujours difficile de le suivre pendant un rêve, mon moi onirique étant préocupé par des choses que mon moi éveillé n'imagine même pas parceque on a affaire à deux logiques différentes, voir même deux consciences différentes comme l'écrit Florence Ghibellini.
Ce qui rejoint parfaitement Allan Cheyne. J'ai peur, je me sens traqué, il fait noir mais je ne sais pas pourquoi. C'est très frustrant d'ailleurs !

S'eloigner du lit, c'est donc ce que j'essaie de faire malgrés les difficultés mentionnées plus haut, ceci dit j'y mettrai un petit bémol. Quand j'ai rêvé il y a deux nuits, je me suis retrouvais dans la maison de mon enfence juste en la visualisant. Je me suis retrouvé assis sur mon ancien piano et j'ai réussi à faire apparaitre un vase dans ma main. J'étais loin de mon lit donc, ceci dit, malgrés un très bref moment ou j'ai eu l'impression d'y voir plus clair, l'obscurité m'est retombée dessus suite à quoi, mon corps est devenu incontrolable comme jamais, jusqu'à mon réveil. J'étais pourtant loin de mon corps endormi et disposé à ce que le rêve continue. whatsthat bizarre


back to top
SRV
(SRV)
Dompteur de chimères
29
Messages: 2319
Inscrit le: 05 Mai 2007
Venu le: 17 Jan 2018
RL: 92
Lieu: Lyon
 
MessagePosté le: Ven 23 Avr, 2010  Répondre en citant

loiseau a écrit:
J'étais pourtant loin de mon corps endormi et disposé à ce que le rêve continue.

Est-ce que ça t'a fait comme un choc ?


back to top
Inis
Wild Island
LD4all addict
54
Messages: 4041
Inscrit le: 26 Oct 2008
Venu le: 10 Nov 2014
RL: 194
Lieu: Plein sud
 
MessagePosté le: Ven 23 Avr, 2010  Répondre en citant

loiseau a écrit:
Inis, quand tu dis, un bonne visualisation à l'état de veille, c'est difficile de répondre. En effet c'est quoi une bonne visualisation? Très dur à dire vu qu'on ne connait jamais que la sienne. Personnellement, je trouve la mienne insuffisante ( je ne vois pas tout ce que j'aimerai, incontrollable, impossible d'être précis...)mais peut être suis je trop dur avec moi même. D'un autre côté, comme je l'ai mis dans ma description, je suis un artiste (et oui, la belle vie!) et par conséquent, j'ai toujours été doué pour retranscrire sur papier ce que j'ai à l'esprit..

Pour schématiser, personnellement, je fais la différence entre deux sortes de visualisations.

- Une visualisation mentale imaginaire : J'ai envie d'imaginer un lapin, tiens ! il est blanc et noir, tourné vers la gauche, sur de la mousse vert foncé dans une forêt relativement sombre avec un rayon de soleil qui perce et qui fait un rond juste à côté de lui. Il y a pas mal de détails mais j'aurais du mal à le dessiner, je ne le vois pas "devant mes yeux" (d'ailleurs j'ai les yeux ouverts) mais plutôt "dans ma tête". C'est la première image mentale qui m'est arrivée d'un lapin. Maintenant, si quelqu'un me décrit une situation "j'ai vu un lapin écrasé sur la route, en plein soleil", je vais avoir une image à ma façon avec tout ces paramètres et peut-être des détails supplémentaires inventés. Il est aussi possible bien sûr de ne rien induire et de laisser venir quelque chose d'imprévu.

- Une visualisation de type "hypnagogique" : Il me faut être en état de décontraction très avancé, les yeux fermés, je ne peux pas parler en même temps. L'image est visuelle et, pour moi, imprévisible, je n'arrive pas à l'induire (bien que certains le puissent).

Quand tu parles de retranscrire sur le papier ce que tu as à l'esprit, j'imagine que l'inverse est vrai aussi, c'est-à-dire avoir une image mentale d'une scène que tu lis ?

En état de rêve, normalement il est plus facile de visualiser, c'est pour cette raison que les faux WILD réussissent souvent.
Citation:
il est extrèmement difficile de faire en rêve ce que l'on a décidé de faire ou d'être à l'état de veille, tout simplement parceque il y a deux niveaux distincts de conscience et que par conséquent, le moi éveillé est différent, pense différemment du moi onirique. kiekeboe Ainsi ce qui est normal, moral et planifié en état de veille, apparaitra différent à nous même en état de rêve. Je l'ai lu dans un texte très intéressant sur les RL, que vous trouverez ici :
http://florence.ghibellini.free.fr/revelucidea/RL1.ht ml

Ces différences entre le moi éveillé et le moi onirique me semblent tout simplement dépendre du niveau de lucidité. Vu que la lucidité peut prendre toutes les gradations possibles selon les rêves mais également à l'intérieur d'un même rêve, les réactions et ressentis du moi onirique sont donc plus ou moins représentatifs du moi de veille. Mais une lucidité égale à la conscience de veille est possible.


back to top
Montrer les messages depuis:
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets. Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.


L'heure est au format GMT + 1 Heure
Sauter vers:  


Powered by phpBB Traduction par : phpBB-fr.com, Basilus West, Mysdrim et Kev
LD4all ~ spreading the art and knowledge of lucid dreaming online since 1996 ~