EN | NL | FR
Forum temporairement à l'état d'archive

L'influence de la santé sur les RL

Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets. Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

Auteur  Message 
Étincelle
Apprenti rêveur
Apprenti rêveur
27
Messages: 70
Inscrit le: 19 Déc 2008
Venu le: 19 Mar 2009
RL: 14
Lieu: Entre mes 2 oreilles, sous mes cheveux
 
L'influence de la santé sur les RL
MessagePosté le: Lun 26 Jan, 2009  Répondre en citant

J'ai eu un RL réçamment et c'était mon premier vrai RL complet, long.

Seulement, j'étais très enrhumée. J'avais de la difficulté à m'endormir, je venais de boire un Néocitran ( un genre de tisane au citron pour décongestionner), de prendre des comprimés contre les maux de tête et du sirop. La ''tisane'' m'a vraiment engluée, j'avais de la difficulté à penser. Je ne me rappelle pas avoir fait d'autosuggestion ou quoi que ce soit. Dans mon rêve je n'ai fait aucun TR : j'ai simplement réalisé que je rêvais et APRÈS je me suis mise à compter les éléments incongrus avec la réalité.

Tout ça m'amène à me questionner sur les liens entre la santé et les RL. Est-ce que le fait d'être malade peut être propice au RL ? Est-ce que la prise de médicaments ''doux'' influence les RL ?


back to top
Basilus West
Chat d'Ulthar
LD4all addict
55
Messages: 8021
Inscrit le: 19 Mar 2006
Venu le: 13 Déc 2014
RL: 169
Lieu: Toulouse, France
 
MessagePosté le: Lun 26 Jan, 2009  Répondre en citant

Pas dans mon cas. Quand j'ai de la fièvre, mon espace mental est confus et comme pâteux et c'est pas bon pour la lucidité.
Citation:
Est-ce que la prise de médicaments ''doux'' influence les RL ?

Il semble que le mieux que certains trucs peuvent faire (comme la vitamine B6 par exemple), c'est rendre les rêves plus vifs. Mais ça ne veut pas dire pour autant que ces rêves seront lucides. Je ne sais pas pourquoi certaines personnes estiment que la vivacité du rêve lui donne plus de chances d'être lucide, ce qui ne me semble pas avéré du tout.


back to top
Margot
Onironaute
Onironaute
32
Messages: 269
Inscrit le: 25 Avr 2008
Venu le: 17 Mar 2010
RL: Sept : 1.
Lieu: Londres
 
MessagePosté le: Lun 26 Jan, 2009  Répondre en citant

Plusieurs fois, j'ai fait des reves lucides apres m'etre couchée patraque, avec un peu de temperature, et un gros mal de crane, comme presque proche du delire...

back to top
Idium
Somniologue
Somniologue
26
Messages: 248
Inscrit le: 09 Juin 2008
Venu le: 12 Fév 2010
RL: 21
Lieu: charente
 
MessagePosté le: Lun 26 Jan, 2009  Répondre en citant

Je crois me souvenir d'une émission de radio qui parlait du rêve lucide ( qui est postée sur le forum ) dans laquelle une femme racontait qu'elle ne faisait plus de rêves lucides depuis des mois car elle avait des problèmes de santé ( de dents si je me souviens bien ). Me trompé-je ? Je crois que c'est une auteure d'un livre sur le rêve lucide, et j'ai la flemme d'aller retrouver l'émission en question et de tout réécouter.

back to top
Zotri
Onironaute
Onironaute
32
Messages: 253
Inscrit le: 11 Nov 2008
Venu le: 19 Aoû 2010
 
MessagePosté le: Lun 26 Jan, 2009  Répondre en citant

Pour ma part j'ai souvent des expériences plus fortes dans le sommeil quand je suis fébrile physiquement, que ce soit à cause de la maladie ou de la gueule de bois par exemple ^^

Mais par extension, je dirais plutôt que le RL est plus facile quand le sommeil est plus léger (c'est mon cas en tout cas). Je l'explique par le fait que notre conscience soit "enfouie moins profondément", si je puis dire. Par exemple, comme j'ai dû le dire une dizaine de fois sur d'autres messages, il est évident pour moi que dormir sur le dos favorise mes rêves et RL, alors que je ne trouve pas cette position très agréable. Ca pourrait être le cas quand on est malade.

Par ailleurs, la fièvre et/ou les médicaments peuvent entraîner des états de conscience modifiée allant de l'abrutissement jusqu'au délire ; je ne sais pas en quoi ça peut être favorable au RL, je n'ai pas d'expérience à ce sujet.
Par contre, il est vrai que mes deux seuls "vrais" rêves lucides me sont arrivés des jours de gueule de bois, ainsi que mes premières visions hypnagogiques et astrales.

Couplé à vos témoignages, je trouve que ça fait beaucoup quand même :D

PS un peu hors sujet : Étincelle : t'en avais pris beaucoup du sirop ? Parce que entre la tisane, les comprimés ou le sirop pour la toux, c'est ce dernier qui est le plus susceptible de "t'engluer" la pensée.


back to top
Étincelle
Apprenti rêveur
Apprenti rêveur
27
Messages: 70
Inscrit le: 19 Déc 2008
Venu le: 19 Mar 2009
RL: 14
Lieu: Entre mes 2 oreilles, sous mes cheveux
 
MessagePosté le: Lun 26 Jan, 2009  Répondre en citant

Non, une seule cuillère à table avant de dormir et rien ou presque durant la journée. Ma mère prenait grand soin de ne pas me laisser abuser de ce cher sirop tounge2

back to top
Bertrand
Onironaute
Onironaute
Messages: 254
Inscrit le: 24 Aoû 2008
Venu le: 31 Juil 2009
 
MessagePosté le: Sam 31 Jan, 2009  Répondre en citant

Bon, au moins chez moi, sans généraliser :

- La maladie n'empêche pas les RL, mais elle abaisse considérablement la qualité de la lucidité. Dans le rêve je ressens une oppression, mais différente de la douleur causée par la maladie. Les RL sont courts et de lucidité médiocre.
- La cuite est incompatible avec le RL. Elle m'entraîne dans un sommeil profond et des rêves lourds très peu propices. Même de petites quantités d'alcool réduisent mes chances de lucidité, et, le cas échéant, sa qualité.
- Le manque de sommeil lui aussi gène la qualité de la lucidité, et mes RL sont en général dans des périodes où je n'ai pas trop sommeil. Si je n'ai pas assez dormi, la lucidité est rare et le cas échéant, médiocre.


back to top
Zotri
Onironaute
Onironaute
32
Messages: 253
Inscrit le: 11 Nov 2008
Venu le: 19 Aoû 2010
 
MessagePosté le: Dim 01 Fév, 2009  Répondre en citant

Citation:
- La cuite est incompatible avec le RL. Elle m'entraîne dans un sommeil profond et des rêves lourds très peu propices. Même de petites quantités d'alcool réduisent mes chances de lucidité, et, le cas échéant, sa qualité.

Eheh, en fait dans mon cas je ne parlais pas de la nuit même de la cuite, mais de la nuit du lendemain, quand on a été dans le gaz toute la journée (ce qui est du coup un état de conscience plus comparable à la petite migraine du post d'origine !).

Mais je trouve que ce sujet pose une question assez intéressante mais assez compliquée, parce qu'il est difficile de faire des généralisations.
Sans parler de RL, on peut, je pense, dire que certains états de conscience favorisent les délires et les hallucinations du sommeil (genre la fièvre ou le gros manque de sommeil) - et certains médicaments peuvent aussi générer ces états d'abrutissement.

Par ailleurs, je me souviens d'un forumeur, y'a quelques semaines qui avait posté son histoire : pendant plusieurs mois, il avait soutenu un rythme de sommeil extrêmement faible (genre 1-2h par nuit), et il faisait des RL à répétition pendant cette période :
http://www.ld4all.com/fr/forum/viewtopic.php?t=1470

Dernier point : ce dernier cas est assez extrême, mais il y a autre chose que je remarque : je n'ai fait que quelques RL dans ma vie, et ils n'étaient pas particulièrement dingues (soit très courts, soit de lucidité moyenne), et il semble que Étincelle ne soit pas non plus une très grande rêveuse lucide. En gros, nous avons tout deux remarqué que ces états nous ouvraient la porte à une lucidité plus facile (je n'ai pas eu besoin de TR non plus pour mon premier gros RL), mais selon les gens qui ont plus d'expérience, c'est le contraire !
Le RL avec un état d'esprit clair et un sommeil sain serait-il donc plus difficile à atteindre, mais de meilleure qualité ?
Y aurait-il un je-ne-sais-quoi qui permette de se rendre compte plus facilement que l'on rêve quand notre petite conscience est fatiguée ?

Margot a écrit:
Plusieurs fois, j'ai fait des reves lucides apres m'etre couchée patraque, avec un peu de temperature, et un gros mal de crane, comme presque proche du delire...

Tu peux nous le dire alors : ces rêves-là étaient-ils plus confus que ceux de d'habitude ?


back to top
Étincelle
Apprenti rêveur
Apprenti rêveur
27
Messages: 70
Inscrit le: 19 Déc 2008
Venu le: 19 Mar 2009
RL: 14
Lieu: Entre mes 2 oreilles, sous mes cheveux
 
MessagePosté le: Ven 06 Fév, 2009  Répondre en citant

Bon,
Peut-être que c'est un lien complètement bidon, mais c'est une piste.
Hier soir, j'ai fait un autre rêve lucide. Je venais de me blesser le genou assez sérieusement et j'avais eu mal toute la journée, je trouvais difficilement le sommeil.

Ces temps-ci, je vis de grosses périodes de stress et j'arrive pas très bien à me détendre, à ne penser à rien. Cependant, j'ai eu mes RLs lorsque j'étais soit malade soit blessée. Je suppose que peut-être j'arrive mieux à penser au rêve lucide quand mon esprit n'est pas occupé par toutes sortes de préoccupations : je ne pense qu'à mon inconfort ( ou juste moins au reste).

Ça fait du sens ?


back to top
Lyes
Flyer
Novice lucide
27
Messages: 30
Inscrit le: 05 Sep 2008
Venu le: 25 Jan 2011
RL: 3
 
MessagePosté le: Mer 11 Fév, 2009  Répondre en citant

Je ne sais pas pour les RL, mais quand je suis malade, je rêve énormément et mes souvenirs de rêves son très précis. Donc c'est soi du au fait d'être malade et donc d'être faible, mou et pâteux, soi aux médicaments. Je pencherais plutôt pour le mélange des deux.

back to top
ShIp
Nouveau membre
Nouveau membre
26
Messages: 3
Inscrit le: 11 Fév 2009
Venu le: 13 Fév 2009
RL: 2 bons RL
 
MessagePosté le: Mer 11 Fév, 2009  Répondre en citant

Mon premier vrai RL, je l'ai eu à 8 ans (je ne connaissais pas encore les RL d'ailleurs XD) quand j'avais la grippe, enfin mes parents ont découverts au matin que j'étais malade et que j'avais la grippe. C'était extraordinaire, j'ai eu l'impression de vivre toute une vie (je me suis vu à 36 ans ^^), j'étais propriétaire d'un restaurant/cabaret/saloon, enfin bref, c'est vraiment un bon souvenir dont je me rappelle beaucoup de détails.
Le second vrai RL, j'avais 40 de fièvre, c'était il y a un an, et il était génial aussi, même si c'était plus un thriller qu'autre chose (un psychopathe voulait me tuer pendant un voyage scolaire ^^) et il s'est "déroulé" sur plusieurs nuits. Je n'ai lu nul part de passage sur les rêves en plusieurs nuits, après j'ai pas non plus fait tout les sujets ^^
Sinon, j'ai également remarqué que les nuits où mon sommeil est plus "fragile" sont plus propices aux RL (mal de dos, nez bouché, voyage en voiture/train, etc.), mais ce ne sont que rarement de "vrais" RL (je me dis "tiens, si ça se passait ce serait marrant" et hop ça se passe. Mais je n'ai pas une vraie possession de mon corps et c'est souvent au réveil que je réalise que c'était bien un rêve). Je suppose donc qu'il y a un rapport entre RL et physique. Dernière chose, après un "RL" (comme décrit ci-dessus) je suis généralement très reposé, mais j'ai un gros coup de barre en milieu de journée qui s'empire au fur et à mesure.
Voilà, voilà ma petite expérience des RL.


back to top
Montrer les messages depuis:
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets. Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.


L'heure est au format GMT + 1 Heure
Sauter vers:  


Powered by phpBB Traduction par : phpBB-fr.com, Basilus West, Mysdrim et Kev
LD4all ~ spreading the art and knowledge of lucid dreaming online since 1996 ~